Observer – Associer – Exprimer

Causeries, exposés ou conférences ?

Une semaine a passé depuis notre premier forum Decro-liens. Des idées, des pistes, de la fierté, du plaisir d’avoir échangé ont jalonné cette semaine.

Mais… qu’est-ce qui est decrolyen, ou decro-lien finalement ? Au-delà des termes bien connus –observer, associer, exprimer– , dans chaque groupe, il a été proposé une situation complexe, une situation de vie. Ces situations ont été enrichies des apports de chacun, en en renforçant les multiples aspects, en nous faisant entrevoir que, dans chaque école, dans chaque classe, nous privilégions un angle d’attaque, un regard. Que les échanges ont élargi ! 

Pour ne prendre qu’un exemple, celui de la causerie (exposé ou conférence ailleurs, mais peu importe le nom…) a mis en évidence qu’il s’agit d’une activité dans laquelle les enfants et les ados apprennent à s’exprimer devant le groupe (avec un texte, ou avec des notes, ou avec seulement un panneau…), à construire du contenu (en étant guidé par un plan préétabli en classe, en faisant comme ils veulent dans un premier temps pour ensuite construire un plan…), à travailler avec leurs parents, ou leurs pairs, ou des plus jeunes, ou des plus âgés, ou tout seuls, à construire un support visuel (un panneau, un montage, une maquette, une présentation) ou un support sollicitant un autre sens (quelque chose à gouter, à sentir, à écouter…), à prendre des notes, à faire un résumé, à s’intéresser à un sujet qu’ils ne connaissent pas, à partager un sujet qui les passionne, à chercher dans des documents, des bibliothèques, des sites ; à identifier les sources et leur pertinence…

Nous avons certainement omis certains aspects. Mais face à ce foisonnement, trois choses semblent évidentes. D’une part, toutes ces compétences ne se construisent pas en même temps pour tous les enfants de toute une classe. D’autre part, nous allons faire des choix, par exemple en utilisant la causerie pour mettre dans le coup les parents si nous voulons qu’ils soutiennent leur enfant dans son élaboration. Ou nous allons privilégier le travail autonome des enfants en construisant une grande parte de la causerie en classe. C’est un choix qui peut varier d’année en année, de groupe en groupe, de situation en situation. Et enfin, cette activité reflète bien ce que nous considérons comme apprentissages de base. Les apprentissages de base se fondent sur des situations complexes qui mobilisent les enfants car elles sont porteuses de sens pour eux, qui mobilisent car tout enfant, tout ado, tout adulte cherche à comprendre et à donner sens au monde qui les entoure.

Et le monde est complexe !

Envoyer un message privé à cet auteur.
Publié dans news